Réutiliser les formes: les composantes futées

  • by Rainer Erich Scheichelbauer
  • Tutorial

Imaginez, par exemple, que vous vouliez réutiliser l’arc de jambage de votre n minuscule, pour le m et le h. Évidemment, vous pourriez simplement le faire avec des composantes comme nous l’avons fait avec les composantes en coin.

Un seul problème: les composantes normales sont statiques et nous aurons besoin d’ajuster les arcs de jambages du m. En effet, la plupart des gens aiment qu’ils soient plus étroits pour le m que pour le h ou n. Comme l’écrit si bien Adrian Frutiger (2001): “Le m n’est pas composé de deux n, il est légèrement plus étroit.” On veut tout simplement éviter que les deux contreformes successives produisent trop de blanc intérieur pour une seule lettre.

D’autre part, en ce qui concerne le h minuscule, la majorité des designers vont creuser l’encoche plus profondément afin qu’elle paraisse aussi profonde que dans le n. Ceci permet de compenser la hampe du h qui ne peut être corrigée de la même façon que l’empattement de tête du n.

C’est pourquoi des composantes normales, statiques, ne sont d’aucune utilité dans le cas présent. Il nous faut une meilleure solution.

Élaborer un glyphe futé

Nous allons transformer l’arc de jambage en composante futée. Faites un double clic sur l’arc de jambage du n pour le sélectionner. Faites ensuite un clic droit pour faire surgir le menu contextuel et choisissez Composante d’après la sélection:

Il vous sera demandé de choisir le Nom de la composante de glyphe. Inscrivez un nom commençant par _part, puisque cela indique à Glyphs qu’il s’agit d’une partie qui peut être réutilisée dans d’autres glyphes. Également, par défaut, les glyphes commençant avec un tiret bas ne seront pas exportés; exactement ce que nous souhaitons. En tenant pour acquis que vous aurez plus d’une composante futée dans votre police, je vous recommande de compléter le nom de la composante futée avec un suffixe. Pour cet exemple je suggère .jambage:

Un glyphe séparé appelé _part.jambage sera créé. Ajoutons maintenant des ancres pour que la partie jambage puisse être connectée à d’autres parties. Pour commencer, ajoutons une ancre pour qu’une partie placée après puisse se connecter, pour pouvoir faire un m. Appelons-la connect et alignons-la au bord droit du jambage.

Truc: Au lieu de _part, vous pouvez utiliser _smart comme nom de préfixe pour les composantes futées.

Nous avons également besoin d’une ancre qui permette à _part.jambage de se connecter à une partie qui la précède. En tenant pour acquis que cette dernière possède déjà une ancre connect, l’ancre correspondante doit être nommée _connect. La barre de soulignement au début est indispensable. Comme ces parties doivent toutes avoir la même hauteur (c’est-à-dire coordonnée y), je suggère de garder les ancres sur la ligne de pied. Une fois fait, vous aurez quelque chose qui ressemble à ceci:

Comme le nom débute avec _part, cette partie est maintenant reconnue en tant que glyphe futé. Mais avec un seul calque, ce glyphe n’est pas futé futé. Copions donc à deux reprises le calque actuel, et nommons ces nouveaux calques JambageEtroit et EncocheProfonde. Vous pouvez faire cela dans la section Calques du panneau de la barre latérale (Cmd-Opt-P):

Activez maintenant le calque JambageEtroit, et faites glisser les nœuds vers la gauche pour rendre votre arc de jambage plus étroit: sélectionnez la moitié droite; arc de jambage, jambage et empattement inclus, maintenez les touches Ctrl et Option enfoncées, et appuyez plusieurs fois sur la touche flèche gauche. Les parties sélectionnées seront déplacées vers la gauche, et les poignées environnantes seront ajustées proportionnellement. Maintenez également Shift enfoncé pour des bonds de 10 unités:

Faites la même chose avec le calque EncocheProfonde, mais cette fois, en sélectionnant les deux nœuds les plus à gauche et en les faisant glisser vers le bas afin d’obtenir une encoche plus profonde. Un simple glissement de nœuds devrait faire l’affaire pour commencer. Vous pourrez raffiner le contour plus tard.

Maintenant, avec _part.jambage toujours actif, faites un clic droit sur le canevas afin de faire apparaître le menu contextuel et sélectionnez Afficher les réglages des glyphes futés. Ou encore, ce qui aura le même résultat, choisissez Édition > Informations de la sélection (Cmd-Opt-I):

Dans la fenêtre de dialogue qui s’ouvre, appuyez en bas à gauche sur le bouton Plus pour ajouter une propriété que vous nommerez chasseJambage et entrez ensuite dans la colonne de droite 0 et 100 en tant que Limites. Le nom et les limites sont plus ou moins arbitraires, seulement il faut que la limite du Bas soit plus petite que la limite du Haut. Tant qu’à y être, inscrivez des valeurs qui ont du sens pour vous. Je choisis zéro pour représenter la valeur minimum de la chasse de l’arc de jambage, et cent pour son maximum.

Ajoutez ensuite une deuxième propriété nommée profondeurEncoche ainsi que -100 et 0 comme ses limites. Pour moi, -100 représente bien l’encoche la plus basse, et 0 une encoche normale.

Allez ensuite à l’onglet Calques de la même boîte de dialogue. C’est ici que vous dites à Glyphs quelles valeurs de propriétés sont appliquées à quels calques. Dans notre exemple, cela pourrait être:

  • Regular: profondeurEncoche 0 et chasseJambage 100
  • JambageEtroit: profondeurEncoche 0 et chasseJambage 0
  • EncocheProfonde: profondeurEncoche -100 et chasseJambage 100

Une fois que vous avez réglé les propriétés pour tous les calques, confirmez le dialogue en cliquant sur le bouton OK.

Ajuster la composante futée

Maintenant, de retour à des glyphes comme le h, m, et n; supprimez les vecteurs des arcs de jambages, et insérez à la place _part.jambage en tant que composante, en allant à Glyphe > Ajouter une composante (Cmd-Shift-C).

Il y a plusieurs façons d’accéder à la boîte de dialogue pour l’interpolation de vos composantes futées. Soit vous faites un clic droit sur la composante, et sélectionnez Afficher les réglages des glyphes futés du menu contextuel, ou encore, sélectionnez la composante et choisissez Édition > Informations de la sélection (Cmd-Opt-I), et finalement, vous pouvez tout simplement appuyer sur le bouton Futé dans le panneau gris d’information en bas du glyphe. Dans tous ces cas vous verrez apparaître une boîte de dialogue avec des curseurs qui vous permettent d’interpoler la composante futée sélectionnée:

Afin de pouvoir utiliser les ancres, il devient nécessaire de transformer le fût en une composante futée avec une ancre connect. Vous pourriez en profiter pour ajouter des calques avec des variations de forme sur l’empattement de tête, ce qui vous permettrait d’obtenir des encoches plus ou moins profondes, au besoin. Dans tous les cas, voici à quoi _part.fut (notez l’absence d’accent dans le nom de composante) pourrait ressembler:

L’alignement automatique avec des ancres ne fonctionne que lorsque toutes les parties du glyphe sont des composantes. Dès qu’il y a un tracé ordinaire dans le glyphe, l’alignement automatique est annulé et les ancres sont ignorées.

Maintenant, par exemple, prenez le m bas de casse et placez _part.fut comme première composante (Cmd-Shift-C), puis ajoutez ensuite _part.jambage deux fois. Vous verrez que les composantes se connectent joliment aux ancres. Comme auparavant, vous pouvez ajuster les paramètres pour les composantes futées:

Composantes futées en tant que radicaux CJC

Au départ, l’intention des glyphes futés était d’offrir une meilleure façon de réaliser le design des glyphes CJC. En chinois, japonais et coréen, certains caractères sont réutilisés dans d’autres caractères, soit des idéogrammes plus complexes. Ces caractères réutilisés sont appelés des radicaux, parce qu’ils forment la racine (du latin ‘radix’) pour d’autres caractères.

Pour cette raison, non seulement les glyphes qui commencent avec _part sont considérés comme des glyphes futés, mais aussi tous les radicaux CJC. Évidemment, c’est aussi dans de tels cas que les réglages des composantes futées deviennent habituellement plus complexes:

Mise à l’échelle futée avec le conteneur de forme

Si vous avez des propriétés appelées Height et Width (notées telles quelles, en anglais, avec des capitales au début) vous pouvez activer la fonction Aperçu > Conteneur de forme (Cmd-Opt-Shift-B), et les poignées de la boîte modifieront respectivement les propriétés Height et Width correspondant respectivement à la hauteur et la largeur:

C’est une façon de modifier la taille des composantes futées très efficace et plus intuitive que ces terribles curseurs.

Poignées futées

Donc, nous sommes débarrassés de ces affreux curseurs en ce qui concerne la hauteur et la chasse. Très bien, mais qu’arrivera-t-il aux autres paramètres? Et bien, ne cherchez pas plus loin: depuis Glyphs 2.5, vous pouvez ajouter vos propres poignées dans les composantes futées! Voici comment:

Dans chacun des calques des glyphes futés, ajoutez des ancres avec les mêmes noms que ceux des propriétés. Placez ensuite ces ancres aux endroits où cela a le plus de sens. Observez ici ces deux calques futés d’un radical CJC, et portez attention au positionnement de l’ancre Right Arm:

Assurez-vous bien que les noms des ancres soient exactement les mêmes que les noms des propriétés. Il est inutile d’ajouter toutes les propriétés comme noms d’ancres. Par la suite, dans les composantes futées, Glyphs affichera des poignées que vous pourrez faire glisser (au lieu des curseurs des propriétés):

Pas mal, hein?


POLICE UTILISÉE EN EXEMPLE: VESPER, GRACIEUSETÉ DE ROB KELLER ET KIMYA GANDHI.
Mise à jour 2017-12-11: Ajout d’une note à propos de _smart comme nom alternatif. Ajout de mise à l’échelle futée et des poignées futées.
Mise à jour 2018-12-07: Correction de typo dans la version en anglais, il s’agit de Height, et non Weight. Et, oui.

Référence: A. Frutiger (2001). À bâtons rompus, La Tuilière, France: Atelier Perrousseaux.

Traduction française de Nathalie Dumont.