Jeux stylistiques

  • by Rainer Erich Scheichelbauer
  • Tutorial
  • – Modified on

Vous n’arrivez pas à choisir la forme définitive de votre a ou encore vous avez deux variations que vous voulez conserver. Mais comment? Après tout, il n’y a qu’une seule touche a sur votre clavier.

Dans des cas comme ceux-là, OpenType offre ce qui s’appelle des jeux stylistiques. Vous pouvez définir jusqu’à vingt variations de votre alphabet et les placer dans votre police. Les jeux stylistiques ne s’excluent pas les uns les autres; plusieurs jeux peuvent être activés en même temps. Un jeu stylistique, par exemple, pourrait contenir les lettres qui ont des variantes de descendantes, un autre jeu contiendrait les variantes de formes de caractères (comme le a de notre exemple précédent), et un troisième jeu contiendrait des variations des jambes du R et du K. Vous pouvez organiser les jeux de la façon qui convient le mieux à votre création.

Retournons à nos variations. La clé de la variation stylistique est le nom de glyphe. Un a par défaut, évidemment, est appelé a. La variation optionnelle devrait se nommer a.ss01. Le suffixe .ss01 signifie tout simplement qu’il s’agit du a du premier jeu stylistique.

Si vous voulez davantage de jeux stylistiques, tout ce que vous avez à faire est d’ajouter le suffixe approprié au nom de glyphe: .ss02 correspond au deuxième jeu stylistique, .ss03 au troisième, etc. Comme le nombre maximal de jeux est vingt, vos suffixes peuvent continuer jusqu’à .ss20.

Si vous vous en tenez à cette convention de noms, Glyphs peut créer le code de fonction pour vous. Il vous suffit d’ouvrir vos informations de police (Cmd-I), d’aller à l’onglet Fonctions, puis de cliquer sur le bouton flèche circulaire en bas à gauche:

Vous verrez que Glyphs ajoute une fonction nommée ss01 contenant une simple substitution: a est remplacé par a.ss01. Vous pouvez faire un test dans Glyphs en sélectionnant la fonction ss01 à partir du menu déroulant situé dans le coin en bas à gauche d’un onglet Édition:

Sélectionnez la première option du menu, celle avec un tiret, pour réinitialiser toutes les fonctions à nouveau:

Une dernière mise en garde. Peu d’utilisateurs connaissent l’existence des jeux stylistiques. Donc, peu importe les variations que vous y inclurez, soyez conscient qu’elles ne seront utilisées qu’en de rares occasions.

Diacritiques

Si vous avez un a.ss01 et que vous voulez également utiliser les diacritiques avec, il existe une façon simple de le faire.

  1. Premièrement, sélectionnez votre diacritique a, comme adieresis, aacute, abreve, ainsi de suite. (Ou tapez un a bas de casse, faites un clic droit et choisissez Afficher tous les glyphes qui utilisent ce glyphe comme composante à partir du menu contextuel.)
  2. Dupliquez-les par Glyphe > Dupliquer le glyphe (Cmd-D). Les glyphes tout juste dupliqués devraient se trouver sélectionnés par défaut, et devraient avoir le suffixe .001.
  3. Maintenant, appuyez sur Cmd-Shift-F (ou bien allez à Édition > Rechercher > Rechercher et remplacer…) et remplacer .001 avec .ss01.
  4. Pour finir, sélectionner ces glyphes .ss01 et allez à Glyphe > Créer un glyphe composante (Opt-Shift-Cmd-C).

Et voilà:

Noms pour les jeux stylistiques

C’est une bonne idée de donner à vos jeux stylistiques des noms appropriés, afin que vos utilisateurs puissent bien profiter des variations de votre police dans les logiciels bien adaptés aux fonctions OpenType. Allez à Fichier > Informations de police … > Fonctions, puis sélectionnez une des fonctions ssXX. Ensuite, dans le panneau en bas à droite, habituellement réservé aux remarques, commentaires et copies de code, écrivez Name: suivi d’une espace et d’un nom anglais lisible par l’humain pour votre jeu stylistique:

Dans les applications telles que InDesign CC, l’utilisateur sera présenté avec les choix dans leurs noms propres:

Fantastique!

En voici une pour les geeks parmi vous: si vous savez ce que vous faites, vous pouvez aussi ajouter le code complet featureNames au lieu de la ligne Name:. Cela vous permet d’avoir plus de variantes de langues (et de plateformes). Lisez tout à ce sujet dans les spécifications AFDKO; voici un exemple:

featureNames {
   name "Single Storey a"; # Windows (default)
   name 3 1 0x0407 "Einstöckiges a"; # 3=Windows, 1=Unicode, 0407=German
   name 1 "Single Storey a"; # 1=Mac
   name 1 0 2 "Einst\9fckiges a"; # 1=Mac, 0=MacRoman, 2=German
};

Vous pouvez trouver les bons nombres pour les identités de plateforme, encodage et langue dans la table de spécifications de noms dans les spécifications OT.

Attention: les noms Mac doivent être spécifiés sous leurs encodages Mac 8 bits respectifs, ce qui signifie que tous les caractères non ASCII doivent être remplacés avec un code hexadécimal de deux chiffres. Dans notre exemple, 1 0 spécifie l’encodage MacRoman, par conséquent le ö (o bas de casse avec un tréma) de la dernière ligne doit être remplacé avec \9f car 0x9F est le code hexadécimal MacRoman pour ö.

Pour citer les spécifications AFDKO: ‘les codes de caractère dans la fourchette 128-255 peuvent être spécifiés avec une séquence de caractères composée d’un caractère barre oblique inversée (\) suivi de précisément deux nombres hexadécimaux (de l’un ou l’autre cas), sans toutefois utiliser de zéro, p. ex. \83. Le caractère ASCII avec la barre oblique inversée doivent être représentés par la séquence \5c ou \5C et le caractère ASCII guillemet double doit être représenté par la séquence \22.’

Facile, n’est-ce pas?


POLICE UTILISÉE DANS LES EXEMPLES: ATTORNEY DE VIKTOR SOLT-BITTNER ET SCHRIFTLABOR
Mise à jour 2018-02-05: Ajout de Noms pour les jeux stylistiques. Mise à jour de la section sur les diacritiques.
Mise à jour 2019-07-30: Correction de phrase dans Noms pour les jeux stylistiques et correction du lien pour Attorney (Thanks Nathalie.)

Traduction française de Nathalie Dumont.